Le singe de la procrastination | La Quotidienne© le-retardataire.fr | 14 septembre 2017

Le singe de la procrastination

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Je serais curieux de voir votre tête en découvrant hier le premier email de cette nouvelle lettre d’information le-retardataire.fr

Vous êtes vous dit, ce mec est fou ?

ou bien encore, il n’a pas autre chose de mieux à faire ?

Perso, sans être non plus trop blessant, c’est peut-être la deuxième réponse que j’aurai choisi si j’avais reçu cet email sans en connaître davantage sur le comportement du procrastinateur.

Alors pour celles et ceux qui ont reporté à aujourd’hui d’en savoir plus sur mon histoire, vous pouvez toujours aller faire un tour ICI.

Allez reprenons ! pour vous donner un petit aperçu des raisons pour lesquelles je me penche sur le sujet, c’est que tout le monde, absolument tout le monde est concerné par le sujet, mais bien sûr, jamais dans les mêmes proportions.

Tenez prenez Ellea sur le forum atoute.org

Elle écrit :

Hello,

Je comprends très bien ton ras le bol ! Je fais la même chose et je me reconnais bien dans le coup des impôts, tous les jours je regarde la feuille de déclaration et me dis « faut que je le fasse, ça prendra quoi, 10min ! » et je le fais pas…

J’attends toujours le dernier moment pour faire les choses. C’est lourd, ça m’énerve moi-même !

Le hic, c’est que le coup de pied au cul, on doit se le mettre tout seul…

Bon courage !

Bon, Ellea a conscience de la tâche qu’elle retarde, elle connaît la durée que cela lui prendrait pour le faire mais malgré tout elle n’agit pas !

Pourquoi ?

Abordons simplement le sujet.

Tim Urban (le dieu de la procrastination aux Etats-Unis) apporte une explication qu’il présente d’ailleurs de façon très drôle sur son blog Wait but why.

Il présente d’abord le cerveau humain avec un petit personnage qu’il nomme le pilote (celui qui dit quelles sont les choses à faire). Puis il montre le cerveau du procrastinateur, avec un petit personnage en plus du pilote.

C’est un petit singe.

Et ce singe représente notre impulsivité (super une notification sur mon téléphone) nos distractions, notre envie de faire quelque chose qui nous plaît davantage que ce que nous devrions faire.

Parfois ou souvent, selon votre niveau sur l’échelle de la procrastination, c’est le petit singe qui prend le contrôle de votre cerveau et qui vous incite à faire tout ce qui peut être plus amusant que ce que vous avez à faire.

Perso, je trouve cette image géniale ! En ayant découvert cette illustration de Tim, il m’arrive souvent de me représenter mon petit singe chuchotant dans mon oreille en allumant la télé à l’idée de regarder 2 ou 3 épisodes de ma série préférée avant de payer une facture edf qui traîne depuis 3 semaines.

Du coup cela m’aide à me dire ! non non allez, je prends JUSTE 5 minutes pour traiter ma facture et ensuite je fonce dans le canapé.

Le plus souvent, en usant de cette technique (starter de 5 minutes seulement), je traite non seulement la facture edf, mais emporté par l’élan de motivation généré une fois les 5 premières minutes passées, je traite également la facture de l’eau et je donne même un petit coup de rangement dans la pile des papiers qui s’accumulent sur le meuble de l’entrée. 30 minutes plus tard, je saute dans le canap avec SATISFACTION…

Bon allez, c’est tout pour aujourd’hui. Si vous aussi vous avez des témoignages de flémingites aigüe, vous penserez peut-être au petit singe de Tim et n’hésitez pas à me les partager, ce sera l’occasion d’étudier les raisons qui vous poussent à reporter.

PS : J’oubliais, ne faites pas attention aux fautes d’orthographes, d’habitude j’ai tellement envie de faire quelque chose de parfait que je me mets une énorme pression et qu’alors la tâche me semble très dure à réaliser. Avec cette lettre, j’ai décidé simplement de me convaincre que je peux écrire quelque chose de médiocre mais que je ne vais pas en mourir !

[LE SAVIEZ-VOUS] le-retardataire.fr est la première lettre d’information (newsletter) entièrement consacrée à l’art de s’affranchir de la « procrastination » et surtout, sans culpabiliser !

 

Etienne Petit
le-retardataire.fr
rue André Philip – 69003 – Lyon
Contact : etienne@le-retardataire.fr

 

L’idée du retardataire.fr vous plaît, vous avez des idées, des questions, des remarques où vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier, n’hésitez pas à m’écrire à l’adresse etienne@le-retardataire.fr​

Cette lettre vous a plu ?

Recevez mes prochaines lettres le-retardataire.fr directement dans votre boite. C’est gratuit ! Inscrivez-vous ici.

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à faire suivre (utilisez la fonction « transférez ce message » dans votre boite de messagerie électronique).