Procrastination et manque d’entrain dans ma vie ?

«Je me bats avec moi-même, et j’ai l’impression que c’est de pire en pire, et surtout, que toute la procrastination que je fais m’empêche au final de me réaliser… je ne suis pas dans le mouvement mais dans la frustration et le stress car je fais les choses au dernier moment et souvent mal… A 31 piges, il faut que ça change… mais dur de savoir comment, comment être dans l’action ? (Déjà en éteignant mon foutu téléphone et internet quand j’ai un boulot urgent à rendre…) C’est vrai que j’ai peur de me planter, plus je me sens perdre pied et moins j’ai confiance en moi, ce qui devient une spirale infernale. Je culpabilise de tout et de plus en plus, je veux juste sortir la tête de l’eau. Et puis je m’éparpille trop aussi… je veux faire trop de choses peut être…Mais tout ça, c’est dans le cadre du boulot. Actuellement, je procrastine sur un projet (une envie) de changement de boulot, et je suis également démunie…».

Voici le témoignage de Sophie qui décrit de façon poignante ce que la procrastination provoque dans sa vie:

Nous allons essayer de comprendre  les facteurs fondamentaux qui sont liés à la procrastination dans son comportement.

Cette  phase de compréhension est extrêmement importante.

Au travers de ce témoignage, il semble que procrastiner ce n’est pas reporter une fois, ce n’est pas  mûrir  une  idée  ou  se  donner  le  temps de la réflexion.

Il semble que ce soit une habitude chronique à ne pas réaliser  des  activités  en  ayant  plus  ou  moins  conscience  que  cette façon d’agir aura des conséquences négatives.

Mais   quelle   est   la   relation   entre   la   procrastination   et   la   tâche reportée ?

Existerait-il un lien avec la personnalité de la personne ?

Est-ce plutôt fonction de l’état psychologique de la personne à ce moment là ? Déprimée, anxieuse ?

Est-ce un problème d’organisation, une peur exagérée de l’échec?

L’expert  en  la  matière,  Piers  Steels, chercheur à l’université  de Calgary  aux Etats-Unis, nous  donne  un  regard  très  éclairé  sur  les différents aspects en rapport avec la procrastination.

Au travers d’une étude qu’il a appuyée sur de nombreux travaux scientifiques antérieurs, il démontre le lien entre le manque d’entrain pour  une  activité  et  l’action  de  remettre  à  plus  tard et   plus particulièrement, lorsque cette activité n’apporte que peu d’indépendance, de raison d’être et de retour sur investissement. La frustration et l’ennui apparaissant  comme  les  sentiments  les plus proches de ces trois aspects.

Je vous laisse vous inspirer de ce message.

 

Etienne

Source : Extrait, Leçon 1, Module 1, Méthode Résultats 100% Atteints™.
Photo par ivan Torres sur Unsplash

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *